La spiruline, une algue anti stress ?

spiruline bienfaits

La spiruline est une microalgue qui est consommée depuis des siècles en raison de sa haute valeur nutritive et de ses bienfaits supposés pour la santé.

Aujourd’hui, les “influenceurs healthy” (et bien d’autres) considèrent la spiruline comme un “super aliment” puissant et un miracle marin.

Car oui, la spiruline pousse bien dans les fonds marins de certains lacs en haute altitude, mais si on vous disait que c’était de l’écume d’étang, en auriez-vous envie ?

Concrètement, elle ressemble à une algue bleu-vert qui pousse naturellement dans les océans et les lacs salés des climats subtropicaux.

Les Aztèques récoltaient la spiruline dans le lac Texcoco, au centre du Mexique, et elle est encore récoltée dans le lac Tchad, en Afrique centrale occidentale, pour y être transformée en gâteaux secs, miam les princes de Lu locaux !

Selon une étude publiée dans la revue Cardiovascular Therapeutics, la spiruline serait classée comme plante en raison de “sa richesse en pigments végétaux ainsi que de sa capacité de photosynthèse”.

Une nouvelle compréhension de sa génétique, de sa physiologie et de ses propriétés biochimiques a poussé les scientifiques à la déplacer au royaume des cyanobactéries.

Au début, elle fut rangée dans le genre Arthrospira, mais plus tard, elle rejoint le genre Spirulina.

Il existe plusieurs espèces dont trois principales : Spirulina platensis, Spirulina maxima et Spirulina fusiformis qui font l’objet d’études approfondies en raison de leur haute valeur nutritionnelle ainsi que de leur potentiel thérapeutique.

La spiruline pousse sous forme de spirales microscopiques, qui ont tendance à se coller ensemble, ce qui facilite la récolte. Elle possède cette belle couleur bleu-vert intense et bien distingue, et un goût…un peu vaseux.

Les bienfaits et allégations de la spiruline

De nombreux fabricants font la promotion de la spiruline comme traitement pour toute une gamme de problèmes de métabolisme et de santé cardiaque, notamment la perte de poids, de diabète et d’hypercholestérolémie.

On a tendance à la recommander également comme aide pour divers troubles mentaux et émotionnels, y compris l’anxiété, le stress, la dépression et le trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité (TDAH).

La spiruline serait censée aider à résoudre une série de problèmes de santé éclectiques, allant des symptômes prémenstruels à la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig).

Une combinaison de zinc et de spiruline pourrait même selon certains aider le corps à éliminer l’arsenic chez les personnes dont l’eau potable contient des concentrations anormalement élevées.

Mais cela fonctionne il ?

C’est la que le bât blesse, car pour la plupart de ces allégations, les scientifiques estiment qu’il n’y a pas assez de preuves pour déterminer si la spiruline est efficace dans le traitement.

Cependant, ce dont on est sûr, c’est que la spiruline est riche en nutriments, dont certains ne se trouvent pas facilement ailleurs.

La spiruline contient des quantités importantes de calcium, niacine, potassium, magnésium, vitamines B et fer. Elle contient également des acides aminés essentiels (composés qui sont les éléments constitutifs des protéines), et les protéines représentent d’ailleurs environ 60 à 70% du poids sec de la spiruline.

Avant de s’écrier que c’est fantastique, il faut raison garder et bien se rendre compte qu’il faudrait prendre des compléments de spiruline à longueur de journée pour s’approcher des apports protéiques quotidiens recommandés (environ 0,8g de protéine par kilo de poids du corps pour une personne lambda).

Et ce n’est pas le seul problème avec les compléments alimentaires.

Il y a beaucoup d’aliments qui, oui, contiennent beaucoup de nutriments, mais nous ne connaissons pas nécessairement leur biodisponibilité et nous ne savons donc pas quelle quantité de ce nutriment vous en consommez.

La biodisponibilité décrit la quantité de nutriments que vous avalez que l’organisme utilise réellement.

Dans certains cas, manger deux aliments différents à la fois aidera le corps à mieux absorber les nutriments que si la personne mangeait les aliments séparément.

Par exemple, la leucine que l’on trouve dans les tomates est mieux absorbée par l’organisme si l’on mange de l’huile avec. Les scientifiques étudient toujours la biodisponibilité des nutriments dans les aliments individuels, ainsi que la façon dont les nutriments agissent pour aider à prévenir les maladies.

C’est un fait, les nutriments agissent en synergie, ce qui augmente la biodisponibilité, d’où l’importance de varier ses aliments.

Les carences nutritionnelles peuvent exacerber et même créer du stress et de l’anxiété.

La spiruline peut vous aider à éviter certaines carences et à faire le plein d’acides aminés, de fer et de la vitamine B12 !

Soulager le stress et la dépression avec du fer ?

Il a été démontré qu’une faible teneur en fer entraîne de l’anxiété, de la dépression et des symptômes de panique.

Étant donné qu’une faible teneur en fer peut également entraîner des battements cardiaques irréguliers, cette même faible teneur en fer peut même déclencher des crises de panique.

Bien que la dépression ne soit évidemment pas uniquement causée par l’anémie, le fait d’être anémique peut vous rendre beaucoup plus sensible aux sentiments d’anxiété et de dépression et exacerber les symptômes de dépression comme l’irritabilité, la fatigue et les maux de tête.

L’anémie est un problème qui afflige les athlètes (par ici pour en savoir plus sur la spiruline et le sport), en particulier les athlètes féminins et végétaliens, mais elle peut être évitée si vous faites preuve d’intelligence en prenant des suppléments.

A proportion égales, la spiruline fournit plus de fer par calorie qu’un steak ou des épinards !

Des études ont montré qu’une supplémentation en vitamine B12 peut diminuer les symptômes de la dépression. La B12 est une vitamine difficile à trouver, surtout pour les végétaliens, mais la spiruline en contient !

Soulager le stress grâce aux anti oxydants

Une étude réalisée en 2009 a démontré qu’un supplément d’antioxydants diminuait les signes et symptômes de stress et de fatigue perçus chez les volontaires en bonne santé.

La chercheuse expliquait : ” Nous voulions savoir si l’augmentation de la capacité du corps à faire face aux espèces oxydatives pourrait aider une personne à résister au burnout. Les 35 personnes de notre étude qui ont reçu des capsules contenant de la superoxyde dismutase ont montré une amélioration de plusieurs signes et symptômes de stress et de fatigue perçus.

Devinez qui contient des antioxydants ? La spiruline !

Mais retenez bien que…

Dans les compléments alimentaires de spiruline, anti oxydants, protéines, acides aminés et autres B12 sont contenus en proportion infimes puisque vous prenez maximum 10 comprimés par jour (soit environ 5g).

De plus, il n’y a pas assez de preuves pour déterminer si les suppléments de spiruline peuvent aider avec les problèmes de mémoire, l’anxiété ou la dépression.

Des études doivent encore prouver que la spiruline n’a aucun effet sur les niveaux d’énergie et la fatigue chronique.

Vous pouvez toutefois essayer, en ce sens que la spiruline est par contre un produit relativement sécuritaire, à condition de